🚚 Livraison Gratuite à partir de 50€
📦 Emballage discret
📣 Soldes : -25% sur les Huiles de CBD
📣 Soldes : -20% sur tout le site

Arrêté anti-fleurs de CBD : un risque pour les consommateurs et les acteurs du CBD.

L’arrêté ministériel publié le 30 décembre 2021, publié conjointement par le ministère de la Santé, de l’Agriculture et de l’Économie interdit « la vente aux consommateurs de fleurs ou de feuilles brutes sous toutes leurs formes, seule ou en mélange avec d’autres ingrédients, leur détention par les consommateurs et leur consommation. » 

En conséquence, Organiquement Votre et toutes les entreprises vendant des fleurs et des feuilles brutes de chanvre riches en CBD, communément appelées “fleurs de CBD” ne peuvent plus les proposer à la vente. En revanche, la vente de produits transformés à base de CBD, tels que les huiles de CBD, les cosmétiques à base de CBD et le chanvre alimentaire restent autorisés.

Un arrêté dangereux pour les revendeurs, les producteurs et les clients.

Les fleurs de CBD brutes représentent environ 50% des ventes chez Organiquement Votre. Cela traduit une réelle demande pour ces produits de la part de nos clients. Il faut rappeler que l’OMS a recommandé le 14 décembre 2017 de déclassifier le CBD comme substance contrôlée (c’est à dire le rendre accessible à tous). Dans l’Union européenne, la majorité des pays autorisent la consommation, la vente et la détention de fleurs de CBD. Organiquement Votre, via sa maison mère Cannaoa, forme et développe la production de chanvre alimentaire en France, pays leader dans la production de chanvre.

L’interdiction des Fleurs de CBD en France a donc des conséquences désastreuses sur l’ensemble des acteurs de la filière chanvre en France.

Pour les consommateurs :

Les clients se retrouvent dans l’illégalité par “surprise” alors même que de nombreux pays européens autorisent la vente de fleurs. Cela constitue selon nous une privation abusive de liberté et une atteinte à la libre circulation des marchandises. Parmi nos clients, et même si nous ne conseillons jamais de prendre des fleurs ou tisanes riches en CBD pour des raisons médicales, nombreux se sont fait conseiller par leur médecin et autre thérapeute la consommation d’infusions à base de fleurs de CBD.

Une de nos clientes, victime de fibromyalgie, sur les conseils de son médecin, consomme quotidiennement des infusions au CBD, qui lui permettrait de soulager ses douleurs. En pleurant, cette personne nous a indiqué qu’elle serait obligée d’aller se fournir en sur la marché illégal.

Nombreux sont les clients à nous avoir indiqué qu’ils iraient dorénavant se fournir en Suisse. Ces produits étaient même avant l’arrêté, illégaux en France en raison de leurs taux très élevés (1%) de THC (la molécule psychotrope et illégale que l’on retrouve à niveau variable dans le chanvre). Alors que le “patriotisme économique” est activement prôné par le gouvernement cet arrêté, pris en autre par le ministère de l’Économie, nous paraît absolument incohérent avec la ligne prônée par le gouvernement.

Pour les CBD Shops :

Ils se multiplient depuis quelques mois en France et font maintenant partie du quotidien. L’interdiction des fleurs de CBD présente un risque de mort pour l’ensemble de nos magasins et des magasins concurrents. Vu la part majoritaire du chiffre d’affaires généré par les tisanes et fleurs. Ces CBD Shop font partie des rares boutiques à ouvrir en centres-ville, notamment dans les communes moyennes, alors que la tendance est plutôt à la désertification, notamment avec le développement agressif d’Amazon et le changement d’habitudes provoqué par le Covid-19.

Pour les chanvriers :

Organiquement Votre via sa maison mère Cannaoa, soutient des petits agriculteurs, souvent en conversion vers un mode de culture biologique ou plus respectueux de l’environnement. Pour eux la culture du chanvre CBD est souvent bien plus rentable que leur ancienne culture, car cultiver de la fleur de CBD demande un savoir-faire important que nous leur transmettons. L’interdiction des fleurs risque de mettre de nombreux petits chanvriers sur la paille, car la quantité de chanvre nécessaire pour produire des fleurs et feuilles brutes est bien plus importante que pour produire des extraits. Dans un contexte difficile pour les agriculteurs, avec une concurrence des autres pays Européens et la fin de la politique agricole commune. La culture du chanvre alimentaire, à haute rentabilité, donnait un bol d’air financier aux agriculteurs. Il paraît alors inconcevable que le ministère de l’agriculture français, censé défendre nos agriculteurs, prenne cet arrêté. Le gouvernement favorise donc implicitement les chanvriers de nos pays voisins, qui eux peuvent continuer à produire et vendre des fleurs brutes aux consommateurs, qui ne devraient pas se gêner pour aller se fournir au-delà de nos frontières via leurs sites Internet.

Un arrêté illégal, qui menace directement Organiquement Votre, mais aussi ses partenaires, ses clients et toute la filière chanvre CBD française.

L’arrêté du 30 décembre menace directement l’ensemble de l’entreprise Cannaoa, maison mère d’Organiquement Votre et ses employés qui n’auront d’autre choix que d’être licencié, car une perte aussi importante de chiffre d’affaires fait peser un risque certain de défaillance de l’entreprise. En conséquence, nous avons décidé de déposer un recours suspensif auprès du Conseil D’État contre l’arrêté du 30 décembre.

Cet arrêté le reconnaît, le CBD est autorisé en France, alors pourquoi les fleurs et tisanes brutes contenant du CBD sont-elles interdites ? Elles pourraient être victimes de leur apparence, nous le concédons très proche des fleurs de cannabis riches en THC, qui sont un stupéfiant. Pourtant il est très simple de faire la différence grâce aux nombreux tests disponibles sur le marché et largement utilisés par les autres services de polices européen.

Le CBD Français en chiffres :

  • 700 millions d’euros estimé en 2022 pour les fleurs et les feuilles broyés.
  • 1 milliards d’euros estimé pour la filière chanvre CBD prévue en 2022.
  • 30 000 emplois dans la filière en France
  • Un grosse perte de revenu imposable pour l’État Français.
  • Des licenciement et des faillites à prévoir en cas de non suspension de l’arrêté.

Vous pouvez nous aider